MOHED ALTRAD
  Montpellier - France

Président du groupe éponyme, Mohed Altrad vient du désert syrien. Né dans une tribu nomade, il devient orphelin très tôt. Bédouin, il n’a pas accès à l’école. Il apprend pourtant à lire seul et parvient à faire de grandes études, d’abord à Raqqa, puis ensuite en France où il obtient plusieurs diplômes, jusqu’au doctorat en informatique. Il débute sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieur, chez Alcatel puis Thomson, et il travaille ensuite pour ADNOC, la compagnie pétrolière nationale des Émirats Arabes Unis. « Serial entrepreneur », il revient en France et fonde tout d’abord une entreprise d’informatique. Peu après, en 1985, dans l’Hérault, il rachète Mefran, une PME spécialisée dans les échafaudages. C’est le point de départ du groupe Altrad.

Entrepreneur, chef d’entreprise reconnu et respecté, président du club de rugby de Montpellier (l’une des équipes phares du Top 14), Mohed Altrad est également romancier, essayiste, philosophe, humaniste convaincu et père de cinq enfants. Pour lui, « un entrepreneur ne bâtit jamais seul. Une entreprise est toujours le fruit conjugué de celles et ceux qui y participent, qui s’engagent personnellement dans un projet […] Et la dimension humaine est essentielle ; il nous faut la respecter et la valoriser […] car c’est l’aventure collective qui vaut la peine d’être vécu ».

Mohed Altrad s’est vu remettre les insignes d’Officier de la Légion d’honneur en 2014. Il se voit également décerner le Prix Mondial de l’Entrepreneur de l’Année en 2015. Il est le premier Français à l’avoir reçu.

Tribune
Arrêtons les Chicanes et votons !
le
Le président du groupe Altrad et président du MHR (Montpellier Hérault Rugby), Mohed Altrad, se jette dans l'arène politique en …
READ ARTICLE
Tribune
ALTRAD, partie prenante de la reconstruction de Notre Dame de Paris
le
Tout comme l’ensemble des Françaises et des Français, Mohed Altrad, président du groupe éponyme, a été particulièrement affecté …
READ ARTICLE
Business & Société

Le plus important dans le business, ce sont les hommes

le
READ ARTICLE
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×